Pharmacie de voyage au top : mes 6 astuces !

 

Pharmacie de voyage au top : mes 6 astuces de « maman baroudeuse ».

En voyage, petits bobos peuvent rimer avec grosses galères. Surtout quand on n’a pas pensé à prendre ce qu’il faut dans sa trousse à pharmacie !

Mais bonne nouvelle ! Si on est bien équipé, surtout avec des enfants, on peut s’éviter des grosses angoisses et des nuits blanches…

J’en profite pour vous rappeler que lorsque l’on part en voyage, il est impératif de se renseigner sur les vaccins recommandés ( fièvre jaune, hépatites …). Mais aussi selon la destination et/ou les traitements à suivre. Comme pour le paludisme qui malheureusement touche encore une bonne partie de notre planète. Ces traitements sont parfois incompatibles avec les enfants (selon leurs âges ou d’autres traitements en cours) …

Grisette, Hector & Co et la pharmacie de voyage ! Crédit photo : Catherine Jobert

 

La base, c’est de partir avec une trousse bien complète, pour pouvoir soigner :

-Petites et grosses coupures (antiseptique, pansements, compresses, bande à découper, ciseaux, strip …)

-Petites foulures (crème anti-inflammatoire, bande, strap …)

-Coups et bosses (arnica sous toutes ses formes : homéopathie, crème …)

-Douleurs et fièvre (thermomètre, antipyrétiques ,antalgique, sel de réhydratation pour les bébés …)

-Les maladies les plus courantes type gastro, angine et otite (avis à demander à votre médecin traitant)

-Les bobos « environnementaux » type poussière dans l’œil, échardes, oursins, insolation, gerçures et/ou piqures d’insectes (sérum physiologique, pince à épiler, après soleil, crème hydratante, crème apaisante …)

Voici maintenant mes 6 astuces pour optimiser tout ça!

 1 : Gagner de la place en retirant tous les emballages en carton et en entourant la posologie autour du médicament avec un élastique !

Pharmacie de voyage Théorie VS Pratique Crédit photo : Catherine Jobert

 2 : Penser aussi à reconditionner, avec des petits pots, les crèmes inutiles en maxi format, surtout si on ne part que 1 semaine !

 3 : Prendre des quantités suffisantes : 1 boite de « Doliprane » pour 4 personnes et pour 3 semaines ça peut faire juste…

 4 : Selon la destination, avant d’acheter les médicaments à la pharmacie, on réfléchit à la forme la plus adéquate qu’il va falloir prendre … Essayez de mettre un suppositoire par 35°C (c’est une image, non, ce n’est pas un défi …) !

 5 : Toujours mettre un ou deux gants jetables en latex dans sa trousse de secours. Ultras légers, ça ne prend pas de place et ça peut sauver vos vacances. Effectivement, en cas de coupure ou autres bobos, aux doigts ou aux orteils, vous pourrez rendre étanche votre pansement et ainsi le protéger de l’eau ou du sable !

 6 : On fait une mini trousse avec l’essentiel ( l’indispensable paquet de mouchoirs, antipyrétique, sel de réhydratation, lingette antiseptique,

Mini pharmacie de voyage à emmener partout ! Crédit photo : Catherine Jobert

pansements, arnica et sérum physiologique …). Et on l’emportera partout ( avion, sorties, excursions …) pour être serein et efficace « au cas où… » !

 

 

 

Pas encore abonné à nos pages ??? Il n'est jamais trop tard ! Un petit clic par ici et c'est partiiiii !