Voyages et animaux de compagnie.

Voyages et animaux de compagnie : 5 solutions à étudier.

 

Pour les amoureux des voyages et des animaux, la question du mode de garde de son petit chouchou à poils, à écailles ou à plumes est inévitable.

« Va-t-il se laisser mourir de faim ? », « Va-t-il déprimer ? », « Qui va lui faire des câlins ? », toutes ces questions sont légitimes.

Et point non négligeable : « Combien ça va me coûter ? ».

Il faut savoir que cette solution comporte des risques. Crédit photo : Catherine Jobert

 

Alors voilà, un petit récapitulatif des solutions qui s’offrent à vous :

1-J’emmène mon animal.

Cette solution est possible, surtout si vous voyagez par la route et dans des pays qui n’exigent pas de quarantaine.

Attention tout de même, votre animal devra la plupart du temps justifier de certains critères (âge, catégorie… ) et de vaccins à jour. Il existe aussi des passeports pour les animaux.

Le passeport de votre animal sera fourni par votre vétérinaire. C’est lui qui est le plus à même de vous renseigner sur la possibilité d’emmener avec vous votre animal. Faites attention aux délais demandés car un vaccin à faire ou une demande de quarantaine pourrait décaler vos dates de séjour.

Pour obtenir toutes les infos sur la faisabilité du voyage et les formalités à effectuer pour votre animal (et plein de conseils),  je vous recommande ce site créé par une vétérinaire : https://www.anivetvoyage.com/

Avec cette solution, pas de frais de garde mais sûrement des frais de vétérinaire pour mettre les vaccins à jour et des frais hôteliers en plus. Il est courant qu’un supplément soit  demandé.

On ne peut malheureusement pas opter pour cette solution à chaque fois … Il faut alors se résoudre à laisser Bibi quelques jours entre de bonnes mains mais lesquelles ?

2-Je fais garder mon animal à mon domicile.

Vous avez sûrement de la famille ou des amis qui peuvent passer chez vous pour nourrir votre compagnon à quatre pattes (à deux pattes ou sans patte …).

Cette solution est assez confort pour les animaux qui le supporte car on ne lui change pas ses habitudes, il garde son cadre de vie, son territoire …

Mais beaucoup d’animaux souffre de la solitude donc il faut trouver une autre solution.

3-Je fais garder mon animal chez quelqu’un qui aime les animaux.

Cette solution garantit que l’animal ne se sent pas trop seul. Il devra, bien sûr, s’approprier un autre territoire et peut-être cohabiter avec d’autres animaux.

Il y a d’autres contraintes comme le risque que l’animal dégrade des biens chez son « pet-sitter » (en français : gardien d’animaux ) mais rassurez-vous : il y a des assurances !

Le gros avantage, c’est qu’il aura la chaleur d’un foyer et des câlins !

Si, dans votre entourage, vous n’avez ni famille, ni amis qui peuvent vous dépanner pour passer chez vous ou prendre en charge votre animal, il existe de nombreux sites internet avec des « pet-sitters » proposant leurs services mais il faut compter au minimum 5 euros de frais par jour et vous devrez tout fournir ( couchage et nourriture ).

4-Je lui trouve une colo chez un professionnel.

Certains professionnels de l’élevage ou de la garde d’animaux ont transformé leurs domaines en centres de vacances pour chiens et chats !

Les animaux ont des « chambres » particulières avec nourriture et jouets.

Il y a des espaces de rencontres et des aires de jeux … Le tout avec un programme sur mesure .

Ce mode de garde convient très bien aussi aux animaux avec des petits soucis médicaux car on sait qu’ils ont un suivi par des professionnels et un bon véto pas loin …

Pour les tarifs, on est plus entre 8 et 12 euros par jour selon l’animal et la nourriture peut être fournie.

5-Je le fais garder par un refuge.

Ça serait pour moi la dernière des solutions. Les associations proposent ce service et je sais que les bénévoles donnent le meilleurs d’eux. Cependant, les conditions ne sont pas optimum : solitude, nuisances, équipement sommaire …

Mais cette solution existe et elle évite bien des fois l’abandon ( même si je sais que vous ne feriez jamais ça !).

 

Bonus : le petit conseil !

Quelque soit la solution choisie, si vous laissez la responsabilité de votre animal à un tiers pensez à :

-assurer votre animal pour les dommages qu’il peut causer.

-fournir le carnet de santé de l’animal.

-faire un petit topo sur ces habitudes, ce qu’il aime ou pas …

-laisser vos coordonnées pour que l’on puisse vous joindre !

Cath’

 

 

 

 

 

 

 

 

Pas encore abonné à nos pages ??? Il n'est jamais trop tard ! Un petit clic par ici et c'est partiiiii !